Plus de 30 ans après Lascaux II, la plus grande et ambitieuse réplique de grotte ornée au monde vient d’ouvrir, au cœur des monts de l’Ardèche. La découverte de Chauvet en 1994, trésor mondial d’art préhistorique, et l’incroyable travail mené depuis 2007 pour la restituer au public sont deux aventures absolument passionnantes : si vous êtes dans le coin, ne manquez pas la visite de la caverne du Pont-d’Arc ; et même si vous êtes un peu loin, le moment vaut le détour !

Capture d’écran 2015-06-03 à 09.47.12Imaginez trois spéléologues, menés par leurs intuitions à travers des boyaux où ils passent à peine leur corps, et débarquant, le 18 décembre 1994, à l’intérieur d’une grotte magnifique et… entièrement peinte ! 11 jours plus tard, les experts arrivent et déclarent que leur découverte est d’une importance mondiale. Le miracle, c’est la conservation de ces dessins et gravures, pendant 36000 ans : l’entrée naturelle de la grotte ayant été occultée par un éboulement de blocs rocheux, tout a été préservé. Comme si les hommes qui l’ont fréquentée venaient de partir, leur dernier feu éteint, laissant un crâne d’ours des cavernes posé sur un rocher.

Pour ne pas répéter les erreurs du passé, la grotte Chauvet est immédiatement fermée au public. Et en 2007 commence un immense chantier de restitution qui implique membres du Comité scientifique international, architectes, paysagistes, spécialistes 3D, artistes plasticiens… Après une phase d’étude et de relevé minutieux dans la cavité originale, les travaux ont duré trois ans. 3000m2 de superficie, 8200m2 de surface développée (parois, plafonds…) pour donner à voir ces incroyables trésors : chevaux, lions, rhinocéros, aurochs, ours, cerfs, rennes, mammouths se mêlent et se succèdent. Tantôt dessinés au fusain, tantôt gravés, l’homme a utilisé le relief de la roche pour suggérer une patte ou même la courbe d’un ventre. Quand on réalise que tout cela fut exécuté à la lumière de torches, et de mémoire, on ne peut que rester bouche bée !

À côté de la caverne, la Galerie de l’Aurignacien, un centre d’interprétation, a été créé ; dans ce site magnifique des monts d’Ardèche, vous pourrez ensuite reprendre vos esprits en déjeuner sur la terrasse panoramique du restaurant. Et si vous avez, de retour chez vous, envie d’y retourner, plongez-vous dans ce sublime documentaire de Werner Herzog consacré à la grotte, « La grotte des rêves perdus ».

Pour en savoir plus sur Chauvet et sa reconstitution :
http://archeologie.culture.fr/chauvet/fr

Pour préparer votre visite à Vallon-Pont-d’Arc
http://www.cavernedupontdarc.fr

Où loger ?

Découvrez la résidence Club**** MMV Pont du Gard