C’est dans sa partie périgourdine que la vallée de la Dordogne arbore ses airs les plus illustres. Au gré de ses méandres spectaculaires, alternent falaises vertigineuses, villages troglodytiques, châteaux altiers et anciens ports fluviaux…

La Dordogne périgourdine

Souillac, concentré de grâce romane

On pourra prendre Souillac comme point de départ : sa sublime abbatiale, avec sa file de coupoles et ses sculptures merveilleuses, compte parmi les plus beaux sanctuaires romans du pays. Et s’il ne fallait en retenir qu’une image, ce serait sans hésiter la statue du prophète Isaïe, divine de grâce et de légèreté…

Le « cingle » de Montfort

C’est ainsi qu’on nomme les méandres, dans la région. Celui-ci est tellement resserré qu’on dirait presque une boucle ! La route, qui longe la rive droite, permet d’en apprécier toute l’ampleur, avant de passer à proximité du château de Montfort, détruit et reconstruit plusieurs fois et témoin de tous les conflits majeurs du Moyen Âge : la croisade contre les cathares, la guerre de Cent Ans, les guerres de Religion… C’est que la Dordogne, qui coule entre les reliefs du Massif Central et l’estuaire de la Gironde, a toujours constitué un axe vital primordial…

Échappée à Sarlat

De Montfort, on n’est qu’à 8km. Il serait dommage de ne pas s’offrir ce petit détour vers celle qui a gardé de magnifiques vestiges médiévaux et de la Renaissance, et dont le nom rime avec « foie gras »

La Dordogne périgourdine

Châteaux perchés et bourgs encastrés

Au haut des falaises ocres, les promontoires, sites stratégiques, sont réservés aux châteaux ; au-dessous, des village médiévaux, parfois troglodytiques, placés sous l’autorité et la protection du seigneur ; au bord de l’eau, des zones portuaires ou dédiées aux métiers de la navigation fluviale : un schéma classique d’occupation humaine au Moyen Âge, dont il est passionnant de  retrouver les traces.

Au château-fort de Beynac, par exemple, qui découpe sa silhouette élancée sur un éperon rocheux dominant le fleuve, et qui a servi de décor à nombres de films célèbres : la Jeanne d’Arc de Luc Besson ou Les Visiteurs, entre autres… À La Roque-Gageac, village encastré typique où les façades semblent faire corps avec la paroi rocheuse, les gabares d’aujourd’hui ne transportent plus de marchandises mais naviguent toujours pour le plaisir des voyageurs…

Bref, quand on suit la Dordogne, il ne se passe pas beaucoup de kilomètres sans que l’on croise un château, un village pittoresque ou un point de vue admirable…

Un beau film sur l’ensemble de la vallée…

Et sur le village de Beynac…

Où loger ?

Découvrez notre résidence vacances dans le Périgord Noir à Les Eyzies de Tayac.