Les sables mouvants, les traversées de la baie à sec, les jeux de lumière dans cet espace entre mer et terre, tout cela fait partie du cliché mille fois photographié du Mont Saint-Michel. Mais le mont s’ensable ; chaque année les sédiments s’y accumulent…

Redonner à la mer le mont Saint-Michel

La géographie des lieux fait que le courant de la marée montante apporte plus de sable que celui de la marée descendante n’est capable d’en évacuer. Et puis, on a construit des polders pour cultiver les terres du pourtour de la baie, en empêcher l’eau de mer d’y circuler. Aujourd’hui, il faut libérer le mont, lui redonner son caractère maritime, avant qu’il ne soit définitivement rattaché à la terre.

Cela a commencé par le barrage du Couesnon, à l’embouchure de la rivière du même nom ; pendant longtemps on l’a utilisé pour bloquer les marées et protéger les terres cultivées. Depuis 2009, on l’a réhabilité dans sa fonction de nettoyeur de la baie. 5 fois par an, ses vannes s’ouvrent légèrement pendant la marée haute, emprisonnant de l’eau et 6h après, relâchent cette eau afin qu’elle circule dans la baie et fasse évacuer les sédiments.

Ensuite, on vient de construire une passerelle d’accès qui, contrairement à la route-digue en place jusqu’ici, laissera passer l’eau au-dessous. Toute de bois, très élégante, elle est ouverte depuis l’été dernier. Et la démolition de la digue est en cours. Quel bonheur de rejoindre le mont à pied, à toute heure de la journée ! Le paysage est en train de changer autour du mont Saint-Michel qui redeviendra, bientôt, une véritable île !

Où loger ?

Découvrez la résidence Détente MMV Mont Saint Michel à Roz-sur-Couesnon