Que diriez-vous d’une dose de fantaisie surréaliste pour aborder cette nouvelle année ? Heureux vacanciers d’Argelès ou de Saint-Cyprien, il vous suffit de traverser la frontière espagnole pour aller vivre une aventure unique dans le musée-théâtre Dali, à Figueres ou autrement appelé Figueras. Attention, risque d’overdose pour les enfants comme pour les adultes !

Balade au temple du surréalisme

Plus qu’un musée, une expérience

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on ne peut pas le rater : de l’extérieur, on dirait un château rose aux murailles couronnées d’œufs géants et décorées de miches de pain… le bâtiment, entièrement conçu par Dali lui-même, a été construit comme ajout à l’ancien théâtre municipal, qui accueille le musée.

C’est dans l’église qui lui fait face que Dali a été baptisé, et dans ce théâtre qu’il fit sa première exposition. Et puis, comme il le dit lui-même, il fallait, pour accueillir son œuvre, un lieu « théâtral »…

Voilà qui annonce le programme : on est ici invité à entrer dans l’univers fantasque et unique de l’artiste Salvador Dali, qui se définissait lui-même comme « l’être le plus paradoxal, le plus excentrique et le plus concentrique du monde. »

Du Palais du Vent à la Cadillac pluvieuse

Tout a été pensé et conçu par le maestro, qui a inauguré son musée-théâtre en 1974. C’est lui qui a commandé à l’architecte Emilio Pérez Piñero l’immense coupole devenue le symbole du musée, et de la ville même. Lui qui a, plus tard, décidé qu’il serait enterré au centre même du musée, dans une crypte où l’on peut aujourd’hui aller rendre hommage à sa tombe. Lui qui a pensé et peint spécialement le plafond de la « salle du Palais des vents » : incroyable autoportrait avec sa femme Gala peint dans une perspective… renversante !

Au centre du musée, dans le patio orné de sculptures art déco et de monstres grotesques trône le « plus grand monument surréaliste du monde » – d’après l’artiste –, le « taxi pluvieux » : une Cadillac noire remplie de végétation et à l’intérieur de laquelle on peut, moyennant un don d’1€, faire pleuvoir…

Bien sûr, le musée regroupe aussi un beau corpus de ses œuvres peintes, dont l’Autoportrait mou aux lardons grillés, cliché si l’on peut dire du surréalisme, Galarina ou Leda atomique, hommages à sa femme et muse… Bref, on ne peut faire la liste des mille surprises que réserve ce lieu proprement génial !

Plus d’infos

Teatro-Museo Dali
5, place Gala-Salvador Dalí
Figueres. Catalogne
+ 34 972 677 500

Juillet – septembre : tous les jours 9h-20h ; juin : tous les jours 9h30-18h ; mars-mai et octobre : de mardi à dimanche 9h30-18h ; novembre – février : de mardi à dimanche 10h30-18h.
Toutes les infos sur www.salvador-dali.org

Et quelques vidéos loufoques du maestro (il y en a des tonnes !)


Salvador Dali dit  » una politicapikalaibickamakjsfdjfsldfs »

Salvador Dali dit, à propos du bonheur
 

Où loger ?

Découvrez notre Résidence Club*** mmv Argelès