Saison 1 pour Les Arolles, le nouvel hôtel club mmv de Val Thorens
Ouverture d’hôtel-club, mode d’emploi

Sonia POMBO, fraîchement débarquée à Val Thorens pour y diriger le nouvel établissement mmv de la station, Les Arolles, nous raconte comment se passe l’ouverture d’un nouvel hôtel et le démarrage d’une saison d’hiver.

Le nouvel hôtel club mmv de Val Thorens - Les Arolles

Quand avez-vous ouvert ? Combien de temps à l’avance se prépare une telle ouverture ?

Nous avons ouvert le 19 décembre 2014, pour les vacances de Noël. Mais avant cela, nous avons suivi les travaux dans l’établissement. Ensuite, il faut s’y prendre au moins deux mois à l’avance pour mettre en place les prestations mmv : recruter le personnel, contacter les prestataires extérieurs pour les activités, se rapprocher de l’ESF pour s’organiser avec eux, passer des contrats avec des loueurs de matériels… Personnellement, j’avais déjà fait une ouverture en temps que directrice adjointe à Arc 2000.

Vous connaissiez Val Thorens ?

Non. Mais depuis que je suis arrivée chez mmv, il y a six ans, j’ai toujours travaillé en station de sports d’hiver, de La Plagne-Montalbert à Saint-Gervais, en passant par Val Cenis… Val Thorens a la réputation d’être une station pour les sportifs et les fêtards car elle bouge tout le temps. Mais chez mmv, notre prestation est très orientée vers les familles. Les Arolles bénéficie d’une localisation de rêve pour les skieurs, et aussi pour la vie familiale, car on sort littéralement skis aux pieds.

Quelles ont été les difficultés rencontrées ?

Il faut surtout penser à tout, ne rien oublier. Car d’un lieu vide on passe, d’un seul coup, à un lieu plein, en un samedi, qui doit fonctionner parfaitement ! Heureusement, on connaît bien notre mission et puis, comme mmv possède déjà un hôtel-club à Val Thorens, Les Neiges, on a pu bénéficier de leurs contacts et de leurs conseils. Par exemple, on a très vite été mis au courant qu’il y avait, sur l’ensemble de la station, des restrictions au niveau de l’eau qui induisent parfois une faible pression dans les sanitaires. C’est bien de le savoir en amont, on évite de se creuser la tête pour rien ! Il n’y a pas eu de pépin particulier sur l’ouverture des Arolles.

Un hôtel de 204 chambres, ça roule avec combien de personnes ? Auriez-vous des chiffres à nous donner pour nous faire une idée du fonctionnement ?

On compte environ 60 personnes en pleine saison. Pour vous donner une idée du volume de travail, je peux vous dire que chaque semaine, on change deux fois toutes les serviettes et tapis de bains des chambres : rien que cela, cela fait 2600 serviettes et 408 tapis de bains à laver par semaine ! Les petites cuillères aussi, j’en achète environ 1200 par mois ; elles se perdent, sont jetées par mégarde… Dans la cuisine, je pense qu’environ 40kg de carottes sont pelées chaque jour et 45kg de tomates préparées.

Quelles sont les « tuiles », qu’est-ce qui peut perturber le bon déroulement d’une saison ?

Parfois, les conditions météo créent des blocages sur les routes d’accès et contrarient les arrivées ; récemment, des clients en route vers Val Thorens n’ont pu atteindre Val Thorens que tard dans la nuit ; nous avons pu leur assurer une restauration sous forme de buffet froid. Le pire cauchemar d’un directeur d’hôtel, sinon, c’est un ballon d’eau chaude qui lâche, ou l’alarme incendie qui se déclenche en pleine nuit, réveille et affole 450 personnes, seulement parce qu’une personne a fumé dans les toilettes… Cela m’est arrivé une fois il y a quelques années !

Et la journée d’inauguration, le 16 janvier dernier : comment s’est-elle passée ?

Merveilleusement bien ! RFM était là, quelques célébrités aussi, comme le chanteur Julian Peretta ou Marie-Hélène de Masterchef, qui nous a concocté des dégustations ; nous avions aussi fait venir un sculpteur sur glace. Tout le monde, des prestataires invités au maire de la commune, en passant bien sûr par les clients présents, en garde un excellent souvenir cette semaine-là !

 

Où loger ?

Découvrez l’Hôtel Club mmv Val Thorens – Les Arolles