L’été, la montagne fourmille d’activités et de loisirs, mais avez-vous déjà pensé à pratiquer la pêche dans les lacs, rivières et torrents de montagne poissonneux ? Petit guide du pêcheur amateur en Savoie et Tarentaise…

Father Teaching Son To Fish By Lake

Vous rêvez de sérénité, de paysages paisibles et de contemplation infinie au cœur d’une nature simple avec, en fond sonore, le doux ruissellement d’une rivière ? Et si la pêche était faite pour vous ?

Avec 1 800 km de cours d’eau et de torrents, 60 km de rivières et 8 000 ha de lacs naturels et de retenues artificielles, vous devriez pouvoir trouver votre bonheur en Savoie ! Omble du Canada et omble chevalier, truite fario, truite arc-en-ciel, saumon de fontaine, brochet, sandre, gardons, perche, silure et corégone qui peuplent ces endroits accepteront peut-être de mordre à votre hameçon… Le lac du Bourget compte par exemple pas moins de 33 espèces de poisson différentes ! Les lacs du Carroley, de La Gittaz, de Roselend, de Saint-Guérin, de Bissorte, la retenue de la Sassière, mais aussi la rivière Isère, la petite Isère, le Chéran des Bauges, le torrent des Glaciers ne sont pas en reste : ils constituent des lieux exceptionnels pour pratiquer cette activité selon vos envies…

Vous n’avez jamais taquiné le goujon ? Plusieurs prestataires savoyards ainsi que la Fédération départementale de pêche 73 vous proposent des journées d’initiation. Pêche méditative ou sportive, pêche à la mouche en rivière, parcours à une seule prise par jour et par pêcheur, parcours « Prendre et relâcher » (également appelée « No kill »), parcours de pêche à la carpe de nuit (attention, seulement jusqu’au 30 juin !) sur le lac d’Aiguebelette… vous n’avez que l’embarras du choix !

Attention cependant, si vous partez pêchez seul… La pêche est une activité règlementée et il vous faudra vous procurer une carte auprès de l’AAPPMA (Associations Agréées de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique). Dans certains secteurs de pêche privée comme les lacs de l’Ouillette, de Tignes, de Courchevel, de la Plagne ou encore de Tuéda, le système est différent, renseignez-vous directement auprès des exploitants. Sachez également que certains lacs (le lac des Blanchets par exemple) ne sont pas ouverts à la pêche. Enfin, rappelez-vous que l’été, les eaux des retenues artificielles et barrages peuvent monter très vite. Si vous n’avez pas l’habitude, faites-vous accompagner d’un guide professionnel diplômé. Bonne pêche à tous !

Pour savoir où pêcher :
http://www.savoiepeche.com/home/index.php?r_nav=sites_peche&p_nav=index&PHPSESSID=d82baa9dc3e026faeb42879a079a893a

Pour savoir quels poissons pourraient bien mordre à l’hameçon :
http://www.savoiepeche.com/home/index.php?r_nav=poissons&p_nav=index&PHPSESSID=d82baa9dc3e026faeb42879a079a893a

Pour en savoir plus sur la période d’ouverture de la pêche en fonction des espèces :
http://www.savoiepeche.com/home/index.php?r_nav=reglementation&page=1384&PHPSESSID=19fa3c83e7a674a651e5f98e4cd1501d

Où loger ?
Hôtel Club mmv Les Sittelles à La Plagne Montalbert
Résidence Club**** mmv Le Centaure à Belle Plagne