26/08/2016 UTMB 2016 UTMB CHAMONIX START © UTMB® - photo : Alexandre Girbal© UTMB® – photo : Alexandre Girbal

C’est l’événement de l’année pour les amateurs d’endurance et de sport extrême. L’Ultra Trail Mont-Blanc, qui se déroulera le 1er septembre prochain, est la course de tous les superlatifs avec sa boucle de 171 km autour du plus haut sommet d’Europe. Prêts à chausser vos baskets ?

Pendant une semaine, Chamonix sera à nouveau le centre du monde du trail. Du 28 août au 3 septembre, les épreuves vont se succéder, avec, en point d’orgue, le fameux Ultra Trail Mont-Blanc, la course de tous les superlatifs. Imaginez. Une course dont le départ se donne le soir, à 18 heures, et qui dure toute la nuit. Une course que les plus rapides avalent en un peu plus de 21 heures, et qu’il faut avoir bouclé en… 46 h 30 au maximum ! Une boucle de 171 km, qui passe par trois pays (France, Suisse et Italie) et qui totalise plus de 10 000 mètres de dénivelés positifs, ce qui représente, grosso modo, 36 ascensions des 1665 marches des escaliers qui mènent au sommet de la Tour Eiffel… La course est extrêmement éprouvante et l’objectif, avant de gagner, c’est de pouvoir terminer l’UTMB. En 2014, sur les 2434 partants, 982 (soit 40,35%) ont passé la ligne d’arrivée dans les temps, tandis que 843 participants ont dû abandonner.

UTMB, couse, nuit
© UTMB® – photo : Pascal Tournaire

Une semaine de Trail et cinq courses folles

La semaine du Trail ne se limite pas à l’UTMB et propose 4 autres courses, :
• La CCC (Courmayeur-Champex-Chamonix), la petite sœur de l’UTMB, une course de 101km avec 6 100 mètres de dénivelé positif que les participants doivent finir en moins de 26 h 30, et qui intègre cette année l’Ultra-Trail World Tour.
• la TDS (Sur les Traces des Ducs de Savoie), une course de 119 km avec 7200 m de dénivelé positif à parcourir en moins de 33 heures et qui compte, cette année pour l’Ultra-Trail World Tour Pro.
• Plus accessible, l’OCC (Orsières-Champex-Chamonix) propose tout de même un parcours de 56 km avec 3500m de dénivelé positif, à boucler en moins de 14 h 30.
• Enfin, la Petite Trotte à Léon, qui, sous sa dénomination plutôt sympathique, cache une redoutable épreuve par équipe, même s’il n’y a pas de classement final : les équipes de deux ou trois coureurs, indissociables, doivent parcourir une boucle de… 290 km avec 26 500 m de dénivelé positif en moins de 151 h 30 ! Les équipes sont sélectionnées sur dossier d’expériences, tant le niveau d’engagement demandé est élevé.

UTMB, course, file
© UTMB® – photo : Pascal Tournaire

L’élite de la compétition

Au total, ce sont près de 8000 coureurs qui participeront à l’une des cinq course de l’événement. Mais attention, les places sont chères. Pour pouvoir participer, s’inscrire ne suffit pas : il faut avoir accumulé un certain nombre de points au cours des deux années précédant l’épreuve en ayant participé à d’autres trails gérées par l’ITRA (International Trail Running Association). Chaque course donne droit à un certain nombre de points que l’on cumule. Pour pouvoir s’inscrire à l’UTMB, il faut ainsi avoir cumulé 15 points en 3 courses maximum. Mais même en ayant sué sang et eau pour obtenir ces fameux points, vous n’êtes encore qu’aux portes du Graal, puisque cette année, ils étaient 5575 coureurs pour les… 2300 places disponibles. C’est donc le tirage au sort qui va départager les coureurs. Ce n’est qu’ensuite que vous pourrez aller crapahuter sur les chemins du Mont-Blanc, sous réserve d’emporter avec vous l’équipement obligatoire, qui comprend notamment un téléphone portable, une réserve d’eau, des lampes, une couverture de survie, un sifflet, un bandage adhésif, une réserve alimentaire, une veste imperméable, des gants, un bonnet et un sur-pantalon… On ne badine pas avec le trail !

L’UTMB en chiffres

8000 coureurs sur les cinq course de la semaine, provenant de 90 nations

15% des participants sont des participantes.

42,4 ans : âge moyen des coureurs sur l’ensemble des épreuves. Le plus jeune a 20 ans et s’est inscrit à la TDS, tandis que le plus âgé part pour les 56 km de l’OCC à… 83 ans !

2000 : nombre de bénévoles

303 : nombre de personnes composant l’équipe sanitaire, dont 35 médecins, 65 infirmiers, 50 kinés, 35 podologues et 100 secouristes.

447 km de sentiers balisés.

528 kg de poudre énergétique pour produire 5800 litres de boisson.

35 000 barres de céréales.

1,5 t de fromage.

13 000 litres de soupe.

616 331 km parcourus par l’ensemble des finishers des 5 courses, soit 15 fois le tour de la Terre.

 

Où loger ?
À Saint-Gervais Mont-Blanc, dans l’Hôtel Club mmv Le Monte Bianco, classé Village de Vacances 3*