Quand il ouvre, c’est que la saison estivale commence, pour les Italiens comme pour les Français ! À 2188m d’altitude, le col du Petit Saint-Bernard qui relie la Savoie au Val d’Aoste, en Italie, est en effet fermé pendant tout l’hiver à cause de son enneigement. Cet été, nous vous proposons d’aller découvrir ce lieu de toute beauté, dominant la vallée de la Tarentaise, et chargé d’histoire.

Le Petit-Saint-Bernard, promenons-nous sur le col !

Un trait d’union

Depuis l’Antiquité, il a toujours constitué un lieu de communication et d’échanges entre l’Italie et la France. Avant les tunnels de Fréjus et du Mont-Blanc, il était l’un des seuls points de passage humain possible. On sait qu’une voie y était aménagée par les Romains.

L’hospice, construit au IXe siècle par Saint-Bernard de Menthon pour y accueillir les voyageurs, vient du reste de retrouver sa vocation d’origine après des décennies d’abandon ou d’usage détourné : il ouvre cette année comme gîte d’étape et restaurant pour sa première saison !
Retrouvez toutes les infos ici : www.bureau-montagne-haute-tarentaise.fr/hospice-du-petit-saint-bernard.

Un lieu mystique

Sur ce plateau suspendu entre France et Italie s’élève un cercle mégalithique, ou cromlech, composé de 46 pierres levées placées à 2-3m de distance l’une de l’autre. Il daterait vraisemblablement d’environ 3000 av. J.-C.

On pense qu’il avait la fonction d’observatoire astronomique. Les pierres ont en effet, été disposées de manière à accueillir des jeux de lumière très particuliers le soir du solstice d’été : alors que le soleil se couche derrière la cime faisant face, Lancebranlette, deux ombres grandissent et entourent le cercle, jusqu’à ne laisser que le centre éclairé… On devait ce soir-là célébrer des rites sacrés…

 Un jardin alpin suspendu

Il est né de la passion de l’abbé Chanoux qui résida à l’hospice à la fin du XIXe siècle et réunit des milliers de plantes alpines. Aujourd’hui, le jardin de La Chanousia compte 1000 espèces sur 1ha : une agréable et instructive promenade, dans un panorama majestueux !

Enfin, sportifs, sachez que le col du Petit-Saint-Bernard est l’un des passages emblématiques du Tour de France, adoré des cyclistes : avec ses 19 épingles au départ de Bourg Saint-Maurice, il présente une pente modérée et un marquage au sol permettant de se chronométrer… À vos pédales !

À 26km de Bourg-Saint-Maurice

Visites guidées du col cet été : http://fondation-facim.fr/noesit/!/fiche/le-col-du-petit-st-bernard-toute-une-histoire-circuit-guide-321873

Où loger ?

Découvrez notre Résidence Club**** mmv Sainte Foy Tarentaise.